Les Ateliers Bulgares déménagent

L’atelier a été créé en 2011 dans une pièce d’environ 12 m2, pris en étaux entre deux voisins. Il fallait veiller à ne pas utiliser les machines ni trop tôt le matin, ni dans l’après-midi, car entre 2h et 4h il fallait respecter la pause de midi bulgare. Pendant ces années, l’atelier a cependant bien fonctionné et a vu le passage d’une bonne quinzaine de couturières. 
Cependant l’atelier et les dons de couturières grandissant, il devenait nécessaire d’allonger le temps de travail. Or comment embaucher à plein temps, s’il n’y est pas possible d’y coudre? Depuis l’arrivée de Joana parmi nous courant février se posait donc la question du déménagement de l’atelier, que nous avons finalement pu réaliser ce mois de juin. 

Cependant les qualifications et le nombre de couturières grandissant, il devenait nécessaire d’allonger le temps de travail. Or comment embaucher à plein temps, s’il n’ est pas possible d’y coudre? Depuis l’arrivée de Joana parmi nous courant février se posait donc la question du déménagement de l’atelier, que nous avons finalement pu réaliser ce mois de juin.

Il a fallu d’abord isoler le sol du local choisi (qui reste très proche de chez nous). En effet, l’hiver, en position statique pendant plusieurs heures, les pieds des couturières auraient souffert. Nous avons donc mis un isolant mince et un parquet flottant. 
Ensuite il a fallu monter les meubles puis déménager!

Les couturières disposent désormais d’un large poste de travail où nous pouvons nous tenir à 5, d’une vaste surface de découpe qui ne manque pas de ressources puisqu’il y a des tiroirs partout !

L’espace dont nous disposons maintenant nous est très agréable à toutes. 

Nous en profitons pour vous présenter Evgenia, une voisine qui a de vrais talents de couturière et qui aime le travail soigné. Elle est avec nous depuis février également.

Joana a une formation dans la couture et son expérience nous est bien utile, c’est elle qui prend en charge désormais les débutantes qui se présentent à l’atelier et qui coordonne et vérifie l’ensemble du travail qui y est réalisé.

Joana
Les chaussons cousus aux Ateliers Bulgares

Nous avons également aménagé un espace pour pouvoir donner des cours de soutien aux enfants qui le souhaitent. La directrice de l’école privée Team Etud’ est venue prêter main forte aux bénévoles pendant ses vacances.

Marie-Neige

Les commandes RETIM affluent au CEP !

Voici un moment que l’on ne vous avait pas donné de nouvelles d’Elisa, la jeune couturière accueillie au CEP, à Tananarive. Elisa avait déjà confectionné des articles pour RETIM qui se sont bien vendus. Nous avons donc la joie de lui en commander de nouveaux : Une dizaine de vêtements (jupes et robes pour petites filles de 2 à 10 ans) sont en cours de confection.

L’année dernière, grâce à l’argent versé par RETIM, Elisa avait fait l’acquisition de sa machine à coudre. A présent, elle a voulu continuer à s’équiper en achetant une planche à repasser ainsi qu’un fer, ce qui lui facilite une partie de son travail.

Cette nouvelle commande a donc ouvert de nouvelles perspectives et lui donne toujours plus d’assurance ainsi que la maîtrise des patrons, du montage et des finitions de ses ouvrages. Quand elle aura plus d’expérience, elle  aimerait trouver un travail ou monter sa boutique. En attendant RETIM lui offre un bon terrain d’apprentissage.

Un aperçu des Ateliers Bulgares

Emo et Iva nous ont ouvert leur porte  : Voici une petite visite de leur atelier bois.

Nous découvrons leur lieu de travail en même temps que toute cette région de Bulgarie : Krichim, non loin de Plovdiv, bien plus à l’Est que Montana, où se trouvent les ateliers de couture.

2017-03-30-PHOTO-00000317Ils sont bien équipés et nous reçoivent  avec le sourire

2017-03-30-PHOTO-00000319Tout est organisé.2017-03-30-PHOTO-000003142017-03-30-PHOTO-00000313

Les objets en bois que vous trouvez sur les stands de RETIM sont aussi bien fabriqués par Emo que par Iva avec beaucoup de talent et de créativité.

Un petit tour maintenant du côté des ateliers textiles.

Les ateliers ont pu embaucher Sonia en CDI, ce qui est une joie et un encouragement. Ce qui signifie qu’en plus des couturières occasionnelles, il y a maintenant deux couturières qui travaillent de façon stable à l’atelier.

La production des ateliers de couture a nettement augmenté depuis… Marie-Neige peine à fermer les valises pour nous expédier les marchandises!

A bientôt!

Voyage en Bulgarie 2 : Les ateliers

Visite des ateliers Bulgares : moment sympathique avec Marie-Neige, responsable de l’atelier couture. Elle nous présente le travail, demande des précisions, nous essayons de l’aider…

DSC00341

DSC00340

On sort les tissus, les patrons, les feuilles d’instructions…

Voilà des tabliers d’enfant, des serviettes à élastique et les futurs chaussons…Nous avons hâte de les voir arriver sur nos stands!

Depuis environ quatre ans nous vendons aussi sur nos stands des objets en bois fabriqués par un couple de Bulgares : Emo et Yva, que nous avons eu la joie de revoir. Ils vivent à 3 heures de route de Montana.

DSC00504

Yva à droite, nous n’avons pas réussi à photographier Emo!

 

IMG_8784

Des porte-i pad

Emo et Yva fabriquent des puzzles, des barrettes en bois, des miroirs, des patères, etc.

Nous les encourageons à continuer !

 

Naissance d’un atelier couture à Madagascar

Pièce jointe-4

Après une année de couture dans une école, Elisa a constaté qu’elle avait encore beaucoup de lacunes. Grâce au soutien de RETIM cette année, elle a pu suivre un cours de perfectionnement. Sa couture a beaucoup évolué et elle a acquis petit à petit une assurance remarquée de tous. Son handicap concernant le français l’a longtemps bloquée mais depuis qu’elle a suivi des cours à l’Alliance Française, elle commence à parler, quoique encore timidement.  Elle commence petit à petit à accepter des commandes de l’extérieur : nappes ou robes d’enfants pas trop compliquées mais c’est déjà un début.  Elisa est également une monitrice d’enfants très sérieuse et a de la patience et beaucoup d’amour envers les touts petits. Elle est une perle à ce niveau et nous admirons son dévouement.

Vololona

(Responsable de l’atelier couture au CEP)

Pièce jointe-5

Elisa, qui est déjà bien qualifiée !

« Bonjour à toute l’équipe Retim, je suis à mi-parcours de mon cours de perfectionnement. Je viens de finir les modules robes et pantalons. La semaine prochaine j’entamerai les modules vestes hommes et dames. Suivront ensuite les différentes sortes de jupes. Je trouve le cours dur physiquement et moralement mais je persévère, j’ai réussi à surmonter ma peur et je fais confiance au Seigneur. Je suis reconnaissante du soutien que vous avez apporté à mon égard et vous remercie énormément. Mon objectif est d’avoir un jour une boutique pour vêtements d’enfants et d’aider les jeunes filles qui veulent apprendre la couture. Mon français écrit avance petit à petit mais j’ai encore du mal à parler couramment. Je vous embrasse très fort. Elisa »

Vous pourrez trouver les articles cousus par Elisa sur nos stands !

 

 

 

 

Les Ateliers Bulgares

L’atelier de couture suit son cours, nous terminons la commande de l’automne et allons bientôt recevoir la commande du printemps. Comme nouveauté, nous avons un sac  en toile de Jouy réalisé par Gabi de Zanogéné. Le sac à partition pour les musiciens, réalisé par Joana la fille de Bonka et Stefan, et toujours des tabliers réalisés par Petia et Sonia.
Nous avons deux couturières qui travaillent véritablement dans l’atelier, les autres travaillent chez elles. Nous cherchons petit à petit à les aider à organiser leur plan et lieu de travail. Nous achetons du matériel, planche à repasser, fer etc.

L'atelier couture

L’atelier couture

IMG_4371

un atelier bien organisé

un atelier bien organisé

Voici les dernières réalisations de l’atelier :

un cale porte élégant

un cale porte élégant

Housse pour planche à repasser

Housse pour planche à repasser

Capture d’écran 2014-02-27 à 23.11.05

Le sac à partition très pratique pour aller à l’école de musique ….

A bientôt !