Guinée

historique-png

L’association AAEG (Aide Aux Enfants de Guinée) a été créée en 2005, par le pasteur Daniel Tolno, dans le but de venir en aide et d’annoncer l’Evangile aux enfants délaissés des rues de son pays, la Guinée Conakry.

Ce travail commence dès 1994 pendant ses années d’études universitaires. C’est en prenant une partie de sa bourse d’université qu’il soutient financièrement quelques enfants pour leurs frais de scolarité. Il en accueille aussi plusieurs au sein de sa famille.

A la Faculté de théologie Libre d’Aix-en-Provence, il rencontre un étudiant qui lui propose de soutenir son projet. Le travail prenant de l’ampleur, la structure de l’AAEG est officialisée en 2005 et recevra la reconnaissance de l’Etat Guinéen.

La collaboration avec RETIM

Suite à l’invitation d’un ami, Daniel Tolno se rend à la Mission Timothée, association protestante pour l’accueil des démunis. Il présente le travail de l’AAEG  aux responsables de l’association Mission Timothée. De la vocation et de l’orientation communes des deux associations naîtra une collaboration.

Depuis mars 2014, constatant la souffrance et l’ampleur des besoins – notamment suite à la fièvre hémorragique EBOLA – la Mission Timothée décide de soutenir le travail de l’AAEG en faisant appel au Réseau d’Entraide Timothée (RETIM).

enfant-guine

Le suivi des enfants de l’AEEG

RETIM prendra en charge les frais de scolarité de 18 enfants guinéens, inscrits dans des écoles privées chrétiennes. Bien que les frais de scolarité soient plus élevés que ceux des écoles publiques, l’enseignement y est, toutefois, de meilleure qualité et présente une occasion pour les enfants d’écouter le message de l’Evangile-plusieurs d’entre eux sont issus de familles musulmanes.

Daniel Tolno travaille avec un réseau de partenaires engagés dans les antennes de l’AAEG, situés dans des villages éloignés. Ces personnes relayent les informations sur les besoins, l’évolution scolaire et spirituelle des enfants. Le mot d’ordre est donc de rester attentif à la misère de ces enfants : « Nous écoutons la société, nous observons la société pour savoir quel enfant a besoin. »

Naissance du Centre Esaïe 58

En 2013, avant de connaître la Mission Timothée, Daniel achète un terrain d’un hectare avec l’aide d’une famille (famille LEWIN) en vue d’y faire un lieu d’accueil. C’est une première étape, mais il faut tout construire. Ce projet se concrétise par le soutien de RETIM et grâce à la générosité des donateurs : le Centre ouvre ses portes en février 2017. Le premier bâtiment d’une superficie de 200 m² a une capacité d’accueil d’une cinquantaine de personnes. Celui-ci devient rapidement trop petit, et une extension est réalisée au cours de l’année 2019. 

Aujourd’hui le Centre accueille environ XX personnes.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La vie au Centre 

Le Centre Esaïe 58 a pour vocation l’accueil d’ enfants orphelins proposés par l’AEEG, ceux-ci sont hébergés, entourés et bénéficient de l’instruction scolaire. En effet, une école a été mise en place avec l’autorisation administrative du gouvernement en septembre 2018 pour les enfants en âge d’aller à l’école primaire. Les plus grands bénéficient d’un transport journalier au collège de Coyah par minibus.

Le Centre Esaïe 58 accueille également des adultes en grande difficulté financière ou en détresse matérielle et morale. Sont également logés sur place : le pasteur et son épouse, les enseignants ainsi qu’un agriculteur et une cuisinière.

La vie au Centre est rythmée, outre l’école pour les enfants, par des réunions d’étude biblique et de prière, des réunions d’enfants, mais aussi par le travail agricole. En plus d’un poulailler actuellement fonctionnel, des parcelles de terre alentour permettent la culture du riz, la nourriture de base en Guinée. «Ces projets ont aussi pour but, dans un avenir proche ou lointain, que le Centre soit autonome.»