Nouveautés sur le site d’expo RETIM

Le site internet RETIM consacré à la vente de tableaux s’étoffe. Depuis sa création quelques oeuvres ont été proposées par les artistes bénévoles et nous espérons que bien d’autres suivront.

N’hésitez donc pas à visiter régulièrement notre site internet :

http://expo.retim.org

(attention, l’adresse a changé. La bonne adresse est celle ci-dessus)

Voici un échantillon des nouvelles toiles  :

NOUVEAUX          NOUVEAU2

Oeuvres sur le thème de la mer, à venir courant octobre :

NOUVEAU4        NOUVEAU3

Phare et mer déchainée MA

Publicités

L’événement RETIM : ouverture d’une boutique à Alès (Gard)

Une belle opportunité s’est présentée pour l’association RETIM : ouvrir une boutique sur Alès (Gard).

Nous exposerons les  produits fabriqués par nos amis chrétiens en France et à l’étranger.

L’ouverture de la boutique est prévue le :

12 octobre 2017

9 quai Boissier de Sauvages à Alès (30)

carte.jpg

La boutique est en cours de travaux, voici quelques photos de son avancement avant de vous accueillir le 12 octobre !

Ouverture d’une classe en Guinée

Nous connaissons à présent le centre d’accueil en Guinée Conakry. Il héberge déjà plus d’une quinzaine d’enfants encadrés par le responsable, Daniel T. et un couple d’instituteurs. Le centre prendra en charge les enfants à tous les niveaux. Une petite école est créée pour les plus jeunes d’entre eux. Les fournitures scolaires arriveront via  un  container financé par l’association qui est désormais très attendu !

Les premiers cours sont dispensés au centre Esaïe 58 pour les élèves de primaire.

Slivovic

Après notre série de nouvelles de Madagascar, un petit tour d’horizon du côté de la Bulgarie s’impose. Au bâtiment de la « mission » à Slivovic s’ajoute une petite maison.

Celle-ci se situe à quelques centaines de mètres de la maison d’accueil. Son état nécessitait des travaux. Cette maison, achetée par Retim, accueille un couple et un enfant.DSC_0266

Nous vous laissons découvrir la métamorphose du toit… DSC_0277

La joyeuse équipe de Bulgares est à l’oeuvreDSC_0290

IMG-20170612-WA0022WP_20170712_018

De nouvelles fenêtres ont été posées. La maison est désormais plus agréable pour ses habitants qui y logeaient déjà avant les travaux. Inutile de dire qu’elle était complètement insalubre… L’humble demeure devient petit à petit accueillante.

Pendant ce temps, au jardin potager…

D’un côté les poivrons et les tomates poussent ! Et la récolte d’oignons est déjà faite.

2017-07-12-PHOTO-00000038 22017-07-12-PHOTO-000000402017-07-11-PHOTO-00000037

De l’autre côté, les ruches se multiplient et le miel sera récolté courant août…Tous les essaims ne produiront pas cette année car les derniers qui ont été divisés doivent tout d’abord grandir avant de pouvoir produire du miel pour l’apicultrice.

2017-07-20-PHOTO-000000272017-07-20-PHOTO-00000026

A bientôt !

WP_20170721_006

 

 

 

 

 

 

Groupe d’étudiants du samedi

p1050741.jpg

Une partie du groupe de jeunes s’était rassemblée un lundi férié

Nous avions déjà écrit un article sur les groupes d’enfants et d’adolescents du samedi matin au CEP. Mais ce n’est pas l’unique travail d’accueil du CEP, car les responsables du centre d’écoute et de partage ouvrent aussi la maison pour les étudiants tous les samedis après-midi.

Le programme démarre à 14h30 par un moment de chant  et une réunion autour de la Parole. Puis les jeunes peuvent profiter de moments de détente dans le cadre agréable du CEP en se défoulant sur le terrain de basket, en jouant de la guitare ou encore en faisant des parties de pétanque. Sans oublier le traditionnel goûter !

Certains jeunes viennent tous les samedis et certains d’entre eux un peu moins régulièrement à cause des études ou des problèmes de transport. En effet certains  viennent de quartiers éloignés de Talatamaty (où se situe le CEP) et à cause des embouteillages mettent jusqu’à 2h00 simplement pour l’aller, par exemple ceux qui habitent vers Hankatsu.

Tous les mercredi après midi un groupe plus restreint de ces jeunes, qui habitent près du CEP, profitent du terrain de basket. La maison est grande ouverte pour eux. Il est vrai que cette maison avec ce grand espace aménagé offre un cadre idéal dans cette grande capitale et elle est une bénédiction pour les jeunes du quartier, mais aussi pour ceux qui résident plus loin et qui n’hésitent pas à faire la route pour s’y réunir.

BQ J1 (4)

Samedi après-midi au CEP

Camp de jeunes – Madagascar

P1050240

Quelques nouvelles de Madagascar : Un camp a été organisé pendant le week-end de Pâques par l’association CEP (Centre d’Écoute et Partage) soutenue par la Mission Timothée et RETIM. Les jeunes sont arrivés en masse pour passer 4 jours ensemble à Mantasoa, à 40 minutes de Tananarive sur la route de Majunga, dans les locaux de la Ligue pour la lecture de la Bible.

Une quarantaine de jeunes étudiants (entre 18 et 28 ans), y ont participé. Ces jeunes viennent régulièrement au CEP tous les samedis et certains d’entre eux le mercredi  après-midi. Chaque rassemblement est un jour de joie pour les jeunes !

Les alentours (terrain de basket et de pétanque) et la nature (lac, fôrets, montagnes…) ont été propices à des activités extérieures tous les jours. Ce programme était ponctué par les repas en commun, assurés par une équipe d’amis du CEP et par des études bibliques.

Le couple missionnaire et qui est soutenu en partie par RETIM, Harson et Haingo, a pu également participer à ce camp : les liens de collaborations tissés entre les responsables du CEP, l’association RETIM et ce couple restent présents malgré  l’éloignement géographique. Quelques personnes : adultes comme enfants, viennent se rassembler autour d’eux pour écouter la Parole régulièrement.

p1050073.jpg

Harson

 

Les commandes RETIM affluent au CEP !

Voici un moment que l’on ne vous avait pas donné de nouvelles d’Elisa, la jeune couturière accueillie au CEP, à Tananarive. Elisa avait déjà confectionné des articles pour RETIM qui se sont bien vendus. Nous avons donc la joie de lui en commander de nouveaux : Une dizaine de vêtements (jupes et robes pour petites filles de 2 à 10 ans) sont en cours de confection.

L’année dernière, grâce à l’argent versé par RETIM, Elisa avait fait l’acquisition de sa machine à coudre. A présent, elle a voulu continuer à s’équiper en achetant une planche à repasser ainsi qu’un fer, ce qui lui facilite une partie de son travail.

Cette nouvelle commande a donc ouvert de nouvelles perspectives et lui donne toujours plus d’assurance ainsi que la maîtrise des patrons, du montage et des finitions de ses ouvrages. Quand elle aura plus d’expérience, elle  aimerait trouver un travail ou monter sa boutique. En attendant RETIM lui offre un bon terrain d’apprentissage.